Compte à rebours

Eric Clapton and Friends forum

Parlons en » Titres à l'écoute, demandez ici

Booster Bazooka

rank_3.png

Avatar

Inscrit le: 03/08/2018

Messages: 139

Le 02/05/2023 à 12h07
Reprise du message précédent

c'est inadmissible!!!!!! :p ;)



Edité par dub28 Le 02/05/2023 à 18h50
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 02/05/2023 à 14h35
Le site a retrouvé toutes ses fonctionnalités, :whistle Alors voici la suite et fin des morceaux de ce concert à Santa Monica en 1978. Bonne écoute à tous.

La chanson "You'll Never Walk Alone" a vu le jour à Broadway en 1945, elle provient de la comédie musicale Carousel de 1945 et a été écrite par Richard Rodgers et Oscar Hammerstein. Au fil des ans elle est devenue de plus en plus populaire étant reprise dans différents styles par de nombreux artistes comme Frank Sinatra, Olivia Newton-John, Elvis Presley, Placido Domingo, Patti La Belle et Tammy Wynette pour ne citer qu'eux.

Mais comment l'air, qui a commencé sa vie dans une comédie musicale de Rodgers et Hammerstein, est-il devenu synonyme de Liverpool et sans doute l'hymne de football le plus connu de tous ?
Le légendaire manager de Liverpool, Bill Shankly, avait immédiatement été séduit par la mélodie lorsqu'il l'avait entendue à l'été 1963 lors d'un voyage de pré-saison.
A l'époque, le DJ d' Anfield jouait les 10 meilleurs succès pop avant les matchs et la foule chantait, ce qui a conduit à des exemples de dizaines de milliers de personnes chantant ”She Loves You” des Beatles, par exemple.

En 1963, Gerry And The Pacemakers ont fait leur version de ”You'll Never Walk Alone” sur un single occupant le n ° 1 au Top 50 pendant quatre semaines consécutives et la magie de Liverpudlian* a été créée. (* qui se rapporte à Liverpool)
Dès lors, tout naturellement le DJ d’ Anfield mit ”You'll Never Walk Alone” au programme d’avant match. La chanson est devenue un succès auprès des fans du club qui ont continué à la chanter même lorsqu'elle a été retirée des charts. Les mots "You'll Never Walk Alone" ont été incorporés dans l'emblème de l'équipe et forgés dans les portes du stade d' Anfield.

Par la suite, ”You’ll Never Walk Alone” a été adopté par une vingtaine de clubs de football, dont le Celtic de Glasgow, le Borrussia de Dortmund et le Feyenoord de Rotterdam.

Quand tu traverses une tempête
Garde la tête haute
Et n'aie pas peur du noir
A la fin d’une tempête
Il y a un ciel doré
Et le doux chant argenté d'une alouette
Marche à travers le vent
Marche sous la pluie
Pour que tes rêves soient jetés et soufflés
Marche, marche
Avec de l'espoir dans ton cœur
Et tu ne marcheras jamais seul
Tu ne marcheras jamais seul
Marche, marche
Avec de l'espoir dans ton cœur
Et tu ne marcheras jamais seul
Tu ne marcheras jamais seul

C'est une chanson édifiante d'espoir. Les paroles véhiculent réconfort et solidarité. Pour beaucoup, le message de cette chanson est clair en période de difficulté, vous n'êtes jamais seul.

Après ”Bottle Of Red Wine” Eric annonce; « Il y en a une de plus pour vous maintenant, c'est une chanson qui est plus pour mon bénéfice que pour le vôtre et c'est la pure vérité, parce que ça rend un peu tranquille après un boogie, ça me calme à nouveau, j'espère que vous l’aimerez aussi »

J’aime cette curiosité rarement jouée et seulement sur ce tour 1978 par le groupe de Clapton qui nous permet d’entendre la belle voix soprano de Marcy Levy en pure chanteuse. Comme le maitre j’espère que vous l’aimerez aussi.

En 1978 Clapton était déjà supporter de West Bromwich Albion F.C, Ses grands-parents étaient ”Baggies” (Supporters du club de Liverpool) Sur la pochette de Bakcless Eric porte l’écharpe des supporters du West Bromwich Albion Football Club et sur une image intérieure Blackie pose avec l’écharpe.

Là je pense que ceux qui n’aiment pas le football abandonnent, normal !

« C'est une tradition familiale de soutenir Albion, Rose est une fan depuis aussi longtemps que je me souvienne. Personne ne sait vraiment qui a commencé…J'ai grandi dans cette atmosphère d' Albion et j'ai joué un peu au football à l'école. Mon football n'a jamais vraiment décollé mais j'ai toujours voulu jouer pour, West Brom. Albion est tout simplement le meilleur » Eric Clapton

Avec le maillot de West Bromwich




Peaches And Diesel
Wonderful Tonight
Lay Down Sally
Next Time You See Her
The Core
We're All The Way
She's In Love With A Rodeo Man
Fool's Paradise
Cocaïne
Badge
Double Trouble
Nobody Knows You When You’re Down And Out
Let It Rain
Knockin’ On Heaven's Door
Last Night
Layla
Bottle Of Red Wine
You'll Never Walk Alone
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 09/05/2023 à 07h00
Je n’ai jamais vraiment été accroché par l’œuvre de Dr. John, (né Malcolm John Rebennack - Novembre 1941 / 6 Juin 2019) Je compte sur les doigts d’une main les fois où je l’ai écouté avec attention.
Mon intérêt pour lui était la première fois motivée par le fait que Clapton participait à son cinquième disque "The Sun, Moon & Herbs" Son premier album à atteindre les palmarès Billboard 200 ,y passant cinq semaines et culminant à la 184eme place en Novembre 1971.

Disque rapidement mis aux oubliettes Clapton étant pratiquement inaudible sur toutes les chansons. Il faut une forte concentration pour entendre un quelques phrases indubitablement claptonnienes.

Dans le Melody Maker du 18 Juillet 1970, sous le titre "Night Trip with Dr. John"
Richard Williams écrit ; «En exclusivité, une session incroyable avec entre autres, Jagger, Clapton et P.P. Arnold.
Vous êtes-vous demandé la semaine dernière pourquoi cet immense et terrifiant orage électrique s'est abattu sur Londres ?
Dr John Creaux, le Night Tripper, l'a amené. Parce qu'exactement au moment où la tempête a commencé, le Dr John commençait une série de séances avant l'aube dans les studios Trident de Londres.
J'y suis arrivé trop tard pour les entendre enregistrer la première séance avec Victor Brox à l'orgue, Steve York à la basse et Kenneth Terronde à la flûte, mais le play-back était autre chose. Ils ont coupé un titre, "Zu Zu Woman" qui était un bavardage complet, une sortie dans l'étiquette vaudou du bon docteur avec beaucoup d'appels et de réponses funky entre lui et le chanteur Joni Jones.
Mais la deuxième séance pour laquelle j'ai réussi à me tirer du lit a été tueuse. Tenu entre 3h00 et 8h00 le jeudi, elle mettait en vedette les amis suivants : Eric Clapton (Guitare) Mick Jagger, Bobby Whitlock, Pat Arnold, Shirley Goodman et joni Jones (choeurs) Bobby Keys (ténor) Ray Draper (tuba, euphonium, cloches) Walter Davis (piano) Carl Raddle (basse) Fred Stahle (batterie) et Jim Gordon (congas)...Plus bien sûr Dr John autrement connu sous le nom de Mack Rebennack au piano, à la guitare et au chant.
Le personnel seul l'a rendu extraordinaire. Il y avait Jagger la superstar de la Pop, Clapton le guitar hero, Miss Goodman la chanteuse soul (elle était la moitié de Shirley and Lee qui ont un tube avec " Let The Good Time Roll ")
Ray Draper l'Avant Garde jazz tubaliste, Davis le fin pianiste de jazz et la section rythmique des vieux amis de Delaney et Bonnie et maintenant avec Eric Clapton.
Rebennack était le catalyseur et ce soir-là tous les musiciens étaient frères et sœurs dans l'âme, indépendamment de leur différence stylistique et de leurs expériences très divergentes. Ils ont composé quelques chansons du Dr John dont il m'a dit plus tard qu'elles s'appelaient "The Moon" et "The Sun" (je pense qu'il me faisait marcher mais peut-être pas) Les deux chants graisseux empestant la saveur des marais de la musique cajun.
Les rythmes étaient lâches et détendus et le chœur à cinq vox était l'élément principal repassant les riffs encore et encore pour créer une atmosphère exotique dure.
Jagger a semblé s'amuser à fond dans le contexte en se concentrant sur l'apprentissage du timing exact de sa phrase et en prenant des conseils des chanteurs réguliers du groupe Shirley and Joni qui ont également donné beaucoup de coaching à Whitlock.
Le nouveau plus renfermé était également à l'épreuve tranquillement assis pour jouer de sa Telecaster avec un bottelneck en acier.
Ce qui en est ressorti était le Clapton le plus satisfaisant que j'aie jamais entendu, très réservé mais ajoutant beaucoup au son de l'ensemble avec des remplissages doux et glissants et des solos brefs et brillants.
Draper et Davis, les deux musiciens de jazz expérimentés, ont également apporté des contributions précieuses, en particulier dans l'intro de "The Sun", où Davis a ajouté de petits flottements derrière les dures fanfarres de l'euphonium.
Après que le Dr John ait enseigné aux nouveaux arrivants "The Sun", il leur a dit «Je veux que vous jouiez comme des enfants. Sortez de vos sacs d'adultes et entrez dans un truc d'enfant»

C'est une chanson extraordinaire avec un refrain qui dit "Chickoma, chickoma, chickoma , chickoma, chickomacrannigrows, salt and pepper, she can't go-go" Par-dessus, Rabennack chante certains de ces trucs créoles bizarres qui ont de si jolies formes de mots et avec le chanteur chuchotant le refrain.
C'était très détendu avec toutes sortes de belles dames planant autour de la table de contrôle et remettant des boissons aux musiciens et pour obtenir une atmosphère funky, vraiment en sueur Dr John a fait éteindre la plupart des lumières et toute la climatisation.
Le leader était évidemment très aux commandes, mais son ouverture est telle qu'on pourrait imaginer Miles Davis, Son House, Pablo Casals ou Segovia entrer et devoir se faire une place dans ce qui se passait.
C'était vraiment de la musique ouverte. La session s'est terminée à peu près au moment où les premiers navetteurs grondaient au sous-sol, mais personne n'avait les yeux troubles alors qu'ils suivaient leurs différents chemins.
"Je n'ai pas dormi depuis deux jours et je n'en ai pas envie maintenant" a déclaré Charlie Greene, le manager de Rebennack et le producteur de la session.
"C'est un mauvais tam" Dit Dr John en regardant l'élégante casquette à visière de Mick Jagger «Quoi ?» Dit Jagger
»



Black John The Conqueror
Where Ya At Mule
Craney Crow
Familiar Reality (Opening)
Pots On Fiyo (File Gumbo) Who I Got To Fall On (If the Pot Get Heavy)
Zu Zu Mamou
Familiar Reality (Reprise)

Environ un mois avant ces sessions Eric rencontra Dr. John qui était dans le public de l’un des premiers concerts de Derek And The Dominos à au Lyceum de Londres. Il avait auparavant fait la connaissance du légendaire "Night Tripper" à New York où il l’avait vu jouer live, God avait eu le coup de foudre.

Dans son autobiographie il écrit ; « C’est un homme merveilleux et un musicien incroyable. Qu’il ait ou non jamais exercé comme médecin vaudou, je l’ignore, mais à l’époque j’avais besoin de croire que c’était le cas.
Quand je le croisai au Lyceum, je déclarai vouloir le consulter comme médecin. Il me demanda qu’el problème j’avais et je lui répondis que j’avais besoin d’un remède « Quel genre de remède ? » « Un philtre d’amour » D’un côté je cherchais à le coincer, mais il m’incita à en dire davantage. Je lui expliquai que j’étais profondément amoureux de la femme d’un autre et qu’elle n’était plus heureuse avec lui’ mais Qu’elle ne voulait pas le quitter. Il m’offrit alors une petite boite en paille tressée, me recommanda de la garder dans ma poche et me donna des instructions sur comment procéder que j’ai oubliées depuis longtemps. En revanche je me souviens de les avoir suivies à la lettre.
Quelques semaines plus tard, le hasard ou tout au moins cela lui ressemblait. Mit Pattie sur mon chemin. Un choc se produisit qui nous conduisit à un point de non-retour
»

Clapton savait-il que Dr. John avait passé du temps en prison pour avoir vendu de la drogue et dirigé un bordel ?

Dr. John et Eric Clapton ont en public joué ensemble aux occasions suivantes :

LE 26 NOVEMBRE 1976 THE BAND'S THE LAST WALTZ
Winterland Ballroom, San Francisco, CA, United States

LE 15 AVRIL 1987 ERIC CLAPTON WITH BB KING AND FRIENDS
Ebony Showcase Theatre, Los Angeles, CA, United States

LE 13 DECEMBRE 1995 ERIC CLAPTON WITH JOOLS HOLLAND
BBC Television Studios, London, United Kingdom

LE 11 JANVIER 1996 - ERIC CLAPTON WITH DR. JOHN
Ronnie Scott's, London, United Kingdom

LE 13 JANVIER 1996 ERIC CLAPTON WITH DR. JOHN
Ronnie Scott's, London, United Kingdom

LE 9 MAI 1996 ERIC CLAPTON AND DR. JOHN
Roseland Ballroom, New York, NY, United States

LE 2 NOVEMBRE 1999 ERIC CLAPTON, OTHERS, ALLEGRO AWARDS
Universal City Hilton Towers Hotel, Universal City, CA, United States

LE 17 Avril 2007 TRIBUTE TO AHMET ERTEGUN
Rose Theatre, Jazz au Lincolm Center, New York City, United States

LE 23 MAI 2000 ERIC CLAPTON WITH DR. JOHN
Blue Note, Tokyo, Japan
Ce 23 Mai, Eric et Melia sont au Japon, Ils assistent tranquillement à ce concert de Dr. John.
A un moment, Eric rejoint la scène, emprunte la guitare de Renard Oche et accompagne Dr. John et son groupe pour "Bad Rock Blues"

LE 26 AOUT 1997 Session pour "Blues Brothers 2000"
Show Line Studios, Toronto, Ontario, Canada

En 2008, E.C a enregistré pour 3 titres en overdub pour le CD de Dr. John « City That Care Forgot »
   

Modérateur

rank_modo.png

Avatar

Inscrit le: 31/01/2018

Messages: 45

Le 09/05/2023 à 11h23
merci Claptonholic pour cette anecdote de son autobio que j'avais complètement oublié. Il faudrait vraiment que je la relise !

"The sun moon and herbs" est totalement étrange et déroutant mais perso j'aime bien. Une grande originalité dans la discographie de Clapton en tant qu'invité. Pour un peu plus d'info sur ce disque :
"The Sun Moon And Herbs" était prévu à la base pour être un triple album conceptuel, à écouter le matin (The Sun), l’après-midi (The Herbs) et le soir (The Moon). Seize morceaux ont donc été enregistrés faisant entre 7 et 30 minutes chacun. Malheureusement, un différent entre Dr. John et son manager a fait que l’artiste n’a récupéré que des pistes altérées ou incomplètes de ses enregistrements. Ce n’est qu’en 2012 que les pistes originales ont été retrouvées et Dr. John y travaillait pour une nouvelle édition de son album, plus proche de ce qu’il désirait à l’époque. Depuis, Dr. John est décédé subitement d’une crise cardiaque le 6 juin 2019 et l’on n’a aucune nouvelle de cette éventuelle ré-édition augmentée !

Et pour la session entre EC et le docteur du 9 mai 1996,
11 pistes ont été enregistré et filmé pour VH1. A en visionner les 5 uniques morceaux qui ont été télévisés (visibles sur le Net), les deux artistes sont vraiment au top de leur forme. Espérons qu’un jour cette superbe session finisse sur une galette.
   

Modérateur

rank_modo.png

Avatar

Inscrit le: 31/01/2018

Messages: 45

Le 09/05/2023 à 11h33
autre indication à propos des rencontres EC / Dr John,
les 11 et 13 janvier 96 au Ronnie Scott ont donné lieu a l'album Trippin' Live de Dr John sorti en 1997. Mais malheureusement aucun des titres avec EC n'a été sélectionné pour ce disque.

Et pour l'anecdote, Clapton est présent aussi sur l'album Hollywood Be Thy Name, mais aux congas uniquement !
album mi studio et concert dont la présence de Clapton daterait de aout 1975 au Willie Purple Nightclub de Los Angeles.
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 09/05/2023 à 12h22
Je ne savais pas que Dr. John avait l'intention de publier une nouvelle version de "The Sun, Moon & Herbs"

EC et le docteur le 9 Mai 1996


Eric Clapton – Guitar / Vocals
Dr. John – Keyboards / Guitar / Vocals
Bobby Broom – Rhythm Guitar
David Barard – Bass
Herman Ernest – Drums
Bashiri Johnson – Percussion
Ronnie Cuber – Baritone Saxophone
Andy Snitzer – Tenor Saxophone
Randy Brecker – Trumpet

Right Place, Wrong Time
St. James Infirmary
Third Degree (inédit)
How Long Blues
Roberta
Walk On Gilded Splinters (inédit)
Wang-Dang-Doodle (inédit)
Reconsider Baby (inédit)
Be Positive (inédit)
Tipitina (inédit)
Layla
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 16/05/2023 à 06h00
Encre une semaine dans le bayou avec le docteur John.

Black John The Conqueror
Where Ya At Mule
Craney Crow
Familiar Reality (Opening) - (E. Clapton ne jouait pas sur cette Chanson)
Pots On Fiyo (File Gumbo) Who I Got To Fall On (If The Pot Get Heavy)
Zu Zu Mamou
Familiar Reality (Reprise)


   

Modérateur

rank_modo.png

Avatar

Inscrit le: 14/02/2018

Messages: 483

Le 16/05/2023 à 11h40
A mon humble avis, il ne faut pas réver.
“From The Cradle” c'est du passé pour EC.
A moins qu'il réalise enfin, un jour prochain, que sans le blues il ne serait pas là à nous rabâcher concert après concert qu'elle était “Wonderful Ce Soir” !



Edité par claude Le 16/05/2023 à 12h25
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 23/05/2023 à 06h00
Nous avons pas mal épluché les CD'S du concert de Santa Monica le 12 Février 78 - "Clapton Santa Monica The 1978 Broadcast" qui ne comprend pas le pot-pourri "Goin’ Down Slow / Rambling On My Mind” pourtant joué ce soir là.

Heureusement la setlist de la veille aussi à Santa Monica était identique et le medley "Goin’ Down Slow / Rambling On My Mind” a été enregistré et porté sur le CD 3 du Coffret "Eric Clapton -Crossroads 2 – (live in the seventies)"

Sur le CD 1 de ce coffret nous pouvons écouter "Walking Down The Road"
Bonne écoute à tous
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 30/05/2023 à 06h00
Cette semaine, encore avec un coffret "Crossroads" En fait le premier.
Commençon dans le désordre par le CD 4.

Hello Old Friend
Sign Language
Further On Up The Road
Lay Down Sally
Wonderful Tonight
Cocaine
Promises
If I Don't Be There By Morning
Double Trouble
I Can't Stand It
The Shape You're In
Heaven Is One Step Away
She's Waiting
Too Bad
Miss You
Wanna Make Love To You
After Midnight

"Too Bad" pour le Blues écrit et composé par le maitre himself.
"Miss You" pour la guitare et le rythme et aussi parce que cette chanson m’a évité une prune pour vitesse excessive.
   

Modérateur

rank_modo.png

Avatar

Inscrit le: 30/12/2018

Messages: 240

Le 02/06/2023 à 23h42
Je ne cesse de ré-écouter Blue Rainbow, ce sublime instrumental. Quelqu’un connaît-il la genèse de ce titre? Est-ce en hommage à Jeff Beck? En tout cas, les versions en ligne sont magnifiques.



Edité par I’m so glad Le 02/06/2023 à 23h43
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 03/06/2023 à 08h50
Moi aussi j’aime beaucoup "Blue Rainbow" à mon goût la meilleure surprise sur la set list depuis "Voodoo Chile" le 28 Février 2008 à New York et "Here But I’m Gone" le 28 Juin 2008 à Hyde Park.
Il semble bien que ce soit un hommage à Jeff Beck par le style et l'apparition de la Strat blanche.
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 06/06/2023 à 06h00
Nous savons que pour diverses raisons un artiste peut collaborer sur une galette de l’un de ses confrères, soit cette participation n’est jamais signalée, soit l’artiste prend un pseudonyme pour s’affranchir par exemple des contraintes imposées par son label.
En 1986 sur "Womagic" de Bobby Womack on peut écouter "Wanna Make Love To You" Sans que Clapton soit signalé comme étant impliqué.
Bobby Womack - Womagic - Wanna Make Love To You (4.20)

En 2001 au Japon le voile est levé par la sortie du CD 1 d’une très rare série de quatre appelée "In The Blues With EC" Sur le livret la présence de Clapton est clairement indiquée.
Pour la petite histoire les acheteurs japonais de cette série "In The Blues With EC" s’engageait à ne pas exporter leurs achats.
A des prix élevés, quelques séries ont cependant été mise en vente en dehors du Japon.

En 1986 on pouvait écouter la chanson "Wanna Make Love To You" cantonnée sur le single “Eric Clapton
Behind The Mask” 7” 45 tours chez MCA et deux ans plus tard sur le CD 4 du coffret “Eric Clapton Crossroads”
Eric Clapton - Crossroads - Wanna Make Love To You (5.42)
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 13/06/2023 à 06h00
Nothing But The Blues

Jusqu'au 24 Juin 2022 les amateurs de Blues devaient si possible se contenter de CD Bootlegs CD restituant les concerts des 8 et 9 Novembre 1994.
Les deux soirées ont été filmées par Martin Scorsese mais la première mouture de ce travail non autorisée par Clapton n'était jamais sortie officiellement.

Musique immortelle, intemporelle, le Blues ne cesse de se régénérer. On peut évoquer son histoire indéfiniment, conter la vie et les hauts faits de ses plus fameux serviteurs sans jamais tarir la source de la fascination qu’il suscite. Tel était le propos du documentaire que Martin Scorsese consacrait à Eric Clapton en 1996 :Le génial guitariste, surnommé "God" et "Slowhand" par ses admirateurs, entreprenait le récit de ses influences et examinait l’impact du Blues sur la musique populaire contemporaine. Aujourd’hui entièrement restauré, du négatif au 4K numérique, et bénéficiant d’un son remastérisé, "Nothing But The Blues" permet de suivre l’évolution musicale de l’ancien membre des Yardbirds et de Cream. Celle-ci trouve une illustration particulièrement flamboyante sur scène, avec des extraits des concerts emblématiques de 1994 au Fillmore West, où Clapton interprète ses standards préférés. Des archives rares des bluesmen de différentes époques complètent le film, illustrant les interviews d'Eric Clapton, dans lesquelles il rend hommage à ses héros : Howlin' Wolf, Muddy Waters, Jimmie Rodgers, Eddie Boyd ou Leroy Carr. Un film comme un fleuve impétueux charriant images, souvenirs et morceaux cultes.

Sorti le 24 Juin 2022

Sur 2 CD et 2-LP:
Blues All Day Long
Standin’ Round Crying
Forty-Four
It Hurts Me Too
Early In The Morning
Five Long Years
Crossroads
Malted Milk
Motherless Child
How Long
Reconsider Baby
Sinner's Prayer
Every Day I Have The Blues
Someday After A While
Have You Ever Loved A Woman
I’m Tore Down
Groaning Blues
County Jail Blues* (Exclusivement sur LP)

Exclusivement sur l’édition Super Deluxe un CD bonus 4 pistes.
Driftin’
County Jail Blues
Kid Man Blues
Too Bad

Sur DVD et Blu-ray
Blues All Day Long
Standing ’Round Crying
Forty-Four
It Hurts Me Too
Early In The Morning
Five Long Years
Crossroads
Malted Milk Blues
Motherless Child
How Long Blues
Reconsider Baby
Sinner’s Prayer
Every Day I Have The Blues
Crosscut Saw
Someday After A While
Have You Ever Loved A Woman
I’m Tore Down
Groaning The Blues
Ain’t Nobody’s Business
Driftin' (Piste bonus)

L’ensemble étant sur l’édition limitée du coffret Super Deluxe "Eric Clapton – Nothing But The Blues"
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Inscrit le: 10/01/2018

Messages: 1215

Le 20/06/2023 à 06h00
Nothing But The Blues, suite

Blues All Day Long
Standing ’Round Crying
Forty Four
It Hurts Me Too
Early In The Morning
Five Long Years
Crossroads
Malted Milk
Motherless Child
How Long
Reconsider Baby
Sinner's Prayer
Every Day I Have The Blues
Someday After A While
Have You Ever Loved A Woman
I’m Tore Down
Groaning Blues
County Jail Blues (Exclusivement sur LP et sur le CD bonus 4 Pistes)

Exclusivement sur l’édition Super Deluxe un CD bonus 4 pistes.
Driftin’
County Jail Blues
Kid Man Blues
Too Bad
   

Modérateur

rank_modo.png

Avatar

Inscrit le: 14/02/2018

Messages: 483

Le 20/06/2023 à 12h14
“Forty Four” (Howlin' Wolf) et “It Hurts Me Too” (Elmore James), deux standards du blues que Clapton a su magistralement revisiter. Quel talent !
A mon humble avis, les deux meilleurs titres de l'inoubliable tournée “Nothing But The Blues”.
   
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté